• Ndaya

Le "Negro Project" ou le contrôle de la fertilité des femmes noires

La contraception permet entre autres aux femmes de décider quand elles veulent fonder ou non une famille, ou l'agrandir. Mais saviez-vous qu’aux origines de ce procédé se cache un excellent exemple de 'white feminism'?


Tout commence aux USA, d’un côté avec Margaret Sanger, une militante américaine qui ouvrit sa première clinique contraceptive en 1916 et fonda peu après l’American Birth Control League (ABCL: ancêtre du planning familial)



D'un autre, le mouvement eugéniste prend de l’ampleur aux US *méthodes et pratiques visant à sélectionner les individus d'une population en se basant sur leur patrimoine génétique et à éliminer les individus n'entrant pas dans un cadre de sélection prédéfini.

Quel est le lien entre ces deux derniers?


Dans le journal de l’ABCL sera publié un article de Guy Irving Birch, Directeur de l’American Eugenics Society où il affirmera que la contraception sera un excellent outil contre le remplacement des américains par des étrangers et par des ‘Negros’

Et évidemment, les centres de planning familial de Sanger seront stratégiquement installés dans des zones majoritairement noires.


De surcroît, Sanger se montre ouvertement favorable à des projets de lois autorisant la stérilisation forcée dans de nombreux états américains, prônant que les personnes souffrant de maladie mentale, les criminels, les prostituées et les illettrés entre autres devraient être stérilisés.


En 1939, alors qu’un rapport du Time fait état d'une crise sanitaire au sein des communautés noires d’Amérique, Sanger y voit une opportunité d’avancer son agenda et lance le "Negro Project" qui propose un meilleur accès à la contraception comme une alternative au haut taux d’avortements, de mortalité infantiles et de morts en couches chez les afro-américaines du Sud. c'est ainsi que les fervents défenseurs de l'eugénisme vont vite se servir du "Negro Project" pour servir leur idéologie sous couvert d'un projet dédié à l'émancipation de la femme noire.

Le projet durera deux années pendant lesquelles son organisation parviendra à s'associer à des figures d’autorité et d’influence de la communauté noire, comme W.E.B Dubois et Martin Luther King Jr pour dissiper toute méfiance envers les structures médicales qui proposeront leurs services.



Des ateliers de sensibilisation seront tenus dans différentes villes du sud et de nombreux flyers informatifs circuleront sur l’importance de la contraception et sur le fonctionnement de ces médicaments.



Angela Davis affirmera dans son ouvrage "Women, Race & Class" sorti en 1981 que cette initiative était purement et simplement raciste.


Que les associations avec le clergé noir et certains leaders de la communauté avaient eues pour unique but de manipuler les noirs et de contrôler leur reproduction à leur insu.


A ce jour, le parcours de Margaret Sanger, une femme dont l'idéologie a suscité l'admiration chez les nazis, est encore débattu sur la teneur de ses intentions.


Hillary Clinton a même déclaré qu'elle était une de ces icônes...


Est-ce que cette histoire vous rappelle un certain clip de rap francais?

Vous avez la réf?




Qu'en pensez-vous?


Plus sur le sujet: https://www.supremecourt.gov/opinions/URLs_Cited/OT2018/18-483/18-483-1.pdf

https://sophia.smith.edu/making-democracy-real/the-negro-project/

https://yourdaye.com/vitals/cultural-musings/the-anti-black-history-of-contraception/

https://fr.wikipedia.org/wiki/Eug%C3%A9nisme

https://www.law.berkeley.edu/php-programs/centers/crrj/zotero/loadfile.php?entity_key=NWSGGN75


Par des afros-françaises, pour des afros-françaises.

Ndaya


0 commentaire

Posts récents

Voir tout