• Ndaya

Lutter contre le blues saisonnier: Les conseils d'une dépressive.

Il faisait littéralement 3 degrés dehors à mon réveil et je réfléchissais déjà à une excuse pour ne pas venir au bureau. J'ai fini par me convaincre que si je parvenais à me sortir du lit pour le bien du capitalisme, je pourrais m'offrir un muffin tout chocolat en récompense.


C'est en marchant vers mon lieu de torture que je me rends compte que ma playlist est très morose et en un instant, je le deviens aussi. Tout devient gris autour de moi et je lutte pour ne pas faire demi tour et me cacher sous la couette.


Le blues est là. Ça y est.

Etant encline à la dépression liée à l’anxiété, c'est un effort méthodique que je déploie chaque hiver pour ne pas sombrer. Je partage avec vous les astuces qui ont le meilleur effet sur moi.


1) Bouger

On ne peut pas faire plus simple. La mauvaise humeur s'installe beaucoup plus facilement quand on est sédentaire. Des que je sens mon moral changer, je me fais violence et je me lève. Pas forcément besoin d'aller courir un marathon, mais le simple fait de bouger son corps détourne votre attention et vous empêche de sombrer. Vous pouvez danser, chanter, préparer un bon petit plat, faire un petit yoga ou aller marcher en respirant l'air frais. Un petit coït, ça fait aussi son effet...


2) Prendre soin de soi

Il y a des jours où je me pose des questions vraimeeeent...

"tu es déprimée ou c'est juste le moment d’épiler tes sourcils?"

"tu es déprimée ou c'est juste le moment de changer de coiffure?"

Parfois il en faut peu pour ajouter un peu de soleil a ma journée, une jolie tenue, un beau make-up et le tour est joué. Je sais que pour Néné par exemple, prendre un bon bain chaud règle tous ses tracas. Ce qui est sur, c'est que se focaliser pendant un moment sur SON bien-être uniquement ça n'a rien de mal et ça devrait être la norme.


3) Etre manuelle

Cette astuce ne s'applique pas forcément à toutes mais je suis une fille très manuelle. J'aime bricoler, dessiner, jardiner, cuisiner et on connait les vertus thérapeutiques des activités manuelles. Ça vaut le coup d'essayer.


4) En parler

Que ce soit sur votre compte Twitter ou au téléphone, c'est toujours important de verbaliser ce qu'on ressent. "Je ne vais pas bien, je ne sais pas ce que c'est exactement mais je sais que ça ne va pas". Parfois j'enverrai un texto pour dire que je ne suis pas dans les conditions idéales pour parler, et parfois je vais m'asseoir avec quelqu'un et je vais dire tout ce que j'ai sur le cœur. Mention spéciale à mon mari qui dans ces moments-là me rappelle que ce n'est pas parce qu'il ne comprend pas qu'il ne peut pas m'entendre. Un mantra.


5) Pleurer

Il est des tensions qui doivent juste sortir de votre corps. Aucune honte à pleurer un bon gros coup et passer à la suite.


6) Un câlin

C'est prouvé scientifiquement que les câlins participent énormément au développement d'un enfant et à son épanouissement. Vous les voyez souvent déprimer, eux? Jamais. Attraper quelqu'un qui compte pour vous et serrez-les très fort, ça marche a tous les coups et parfois ça déclenche le point numéro 5)


Il y a tellement de raisons de se sentir dans tous ses états, je vous conseillerai aussi de prêter attention à votre cycle. L'ovulation cause de sacrés dégâts sur moi chaque mois AND IT NEVER MISS. Qu'est-ce qui marche chez vous pour lutter contre le blues? Prenez soin de vous, les copines!


Cœur sur vous

0 commentaire

Posts récents

Voir tout