• Ndaya

Je veux juste être une femme libre

Je suis dans mon salon un dimanche et j’ai envie d’écouter l’album de Solange. Je le mets à fond et ça me met dans des feelings, j'ai envie de danser, d'être sensuelle... J'ai dansé dans mon salon, sur la table comme si j’étais une stripper.


C’est là que je me suis rappelé l'année 2016 quand l'album est sorti. J'étais en dépression profonde, je ne trouvais de sens dans aucune de mes actions. J'avais l'impression de ne jamais être au contrôle. Cet album, à cette période, m'a donné plus que de la musique mais une vision. De ce que je voulais que les gens retiennent quand ils m'ont côtoyée. Qu’ils se sentent aimés, heureux et rechargés lorsqu'on se sépare: un impact positif.


C’est important de parler de cet album car sans celui-ci, il n’y aurait jamais eu de podcast.

Je l’avais en tête depuis, je savais que je voulais créer quelque chose par rapport au bien-être de la femme noire. Mais j'attendais naïvement d'être totalement confiante. 5 ans plus tard, je manque toujours de confiance en moi mais ce qui a changé, c’est que je ne me laisse plus paralyser par la peur.



Cet album m’a reconnecté, les paroles je les bois et je les chante comme des mantras. Danser sur ce projet, c’est mon moment de reconnexion. Solange me rappelle que je suis plurielle, chose que j’ai eu beaucoup de mal à accepter et à comprendre sur ma personne. Je voyais des gens avoir une passion et tout un projet professionnel fixe et précis et moi je me disais que je voulais juste rester en vie. Je n’ai jamais eu de passion, juste des milliers de hobby.


“I have no aspiration to work, that’s the ambition I have”

Moi je suis multi-talent je prends quelque chose, je m’y intéresse, je le magnifie, je le repose et je prends un autre jouet, j’en prends un 3e, je m’y intéresse aussi et un an plus tard je reprends le 1er jouet et j’y apporte quelque chose de nouveau parce que j’ai changé entre temps. Je suis qui maintenant? Qu’est ce que ça donne?



C’est ainsi que je vois ma vie, je crains la routine, je n’en veux pas. Je veux juste être une femme libre. Sans remords, sans concession, sans gêne. Je meurs d’envie d'être libre.


Cœur sur vous

0 commentaire

Posts récents

Voir tout